|||

Now

Ce qui m’occupe ces temps-ci. Ou, parfois, ce qui *devrait* m’occuper.

Dernière mise à jour: 04/08/2022

En cours

  • Planer à deux mille. Essayer de garde ça le plus longtemps possible
  • Avoir constamment accès à mon traitement de texte.
  • J’ai remis la main sur l’intégralité des chroniques rédigées en 2011/2012, lors d’un séjour longue durée à Caracas, pour le boulot. Essayer de resituer chaque chronique dans le temps, puis les remettre en ligne, dans les archives du blog. Ça risque de prendre un peu de temps. Mais ce serait chouette.

Sans fin

  • Fouiller mes archives pour republier d’anciens posts et d’anciennes chroniques sur ce blog. J’ai de belles soirées en perspective pour remettre la main sur tout ça.
  • Après avoir trop longtemps boudé ma cinéphilie, je m’y replonge avec délice. cherchant à revoir, découvrir, compléter, étoffer ce qui m’a culturellement construit pendant des années. Je me régale.

Abandonné

  • Je viens de lancer Horizon Forbidden West. Le premier m’était tombé des mains. Celui-ci m’éclate beaucoup plus. Edit : Il a fini par me tomber des mains. Mais la balade était chouette quand même.
  • J’ai mis la main sur l’intégrale de Code Quantum en DVD. Nostalgie pure. Ça a vieilli, certes, mais outre une bonne idée de départ, il y a des bonnes idées tout du long. J’avance lentement, un ou deux épisodes par soir. Mais c’est très cool de reposer les yeux sur ça. J’ai séché au bout de 3 saisons. Mais c’était cool
  • Finir Une histoire du jeu vidéo en France. Un gros morceau. Passionnant.
  • Finir Compte à rebours, un autre livre d’Alan Weisman, l’auteur d’Homo Disparitus. Me suis perdu en route. Puis les mois sont passés.

Plié

  • Je joue régulièrement à Slay The Spire. Je me fais surtout laminer.
  • Karoo de Steve Tesich.
  • Étoffer ce blog plus régulièrement. Je suis bien. Bon rythme. Ni trop ni trop peu
  • Voyage en bord de Loire. C’était trop trop cool.
  • J’ai lu Les élucubrations d’un homme soudain frappé par la grâce d’Edouard Baer. Un p’tit bonheur.
  • Je lis Écoute la ville tomber de Kate Tempest. Je m’y sens bien. On va voir. Très cool. C’est passé tout seul.
  • Je viens de me lancer dans Disco Elysium, jeu dont j’entends et lis le plus grand bien depuis quelques temps. Je ne suis pas déçu : une enquête, une ambition littéraire assumée, une direction artistique soignée. C’est pour l’instant un vrai régal. Ça s’annonce long, les heures vont rapidement défiler mais je m’y sens bien. Edit : Honte à moi, j’ai fini par m’essouffler. C’est bien, mais c’est trop. Trop long, trop lent, trop bavard. Mais ça vaut le coup d’y jeter un œil, malgré tout.
  • Je suis plongé dans la lecture de La cantine de minuit, un manga qui se passe dans un resto ouvert de minuit à 7 heures du mat’. C’est simple, touchant, dépourvu d’intrigue. Un p’tit bonheur. 3ème tome en cours, il y en a 7 ou 8, dont 4 en stock à la maison.
  • Je suis tombé amoureux d’un vélo. Simple, classique, élégant. Lente épargne en cours. ¯\_(ツ)_/¯ Vélo commandé. Mais vu leur carnet de commande, quelques longs mois d’attente sont annoncés. Arf… Quand on achète quelque chose pour les 20 ans à venir, l’attente n’est pas vraiment un problème. :) Je l’ai, j’suis amoureux. Le panard de ouf…
  • J’ai lancé Desperados III. Éclaté. Le panard. Comme le premier du nom, il y a une quinzaine (?) d’années. Un vrai bon jeu de qualité avec d’excellentes mécaniques.
  • Relire l’excellent manga Le Gourmet solitaire. Le truc n’a pas pris une ride.
  • Je lis Une femme en contre-jour de Gaëlle Josse. Impeccable
  • J’ai lancé The Last of Us Part II. Somptueux.
  • Je viens de relancer The Last of Us, à quelques jours de la sortie de la deuxième partie. Comme une envie de revivre ces émotions-là. Je dérouille, mais je me régale.
  • J’ai lancé Assassin’s Creed Odyssey, sur les bons conseils de mon meilleur pote. L’antithèse parfaite du précédent poids lourd que j’ai parcouru, Red Dead Redemption 2. AC semble écrit par un enfant de 12 ans mais qu’importe, c’est la régalade. Parcourir la Grèce Antique à cheval ou en bateau, c’était l’éclate.
  • J’ai enfin lancé Red Dead Redemption 2 il y a quelques semaines. Un bijou. Plié. Somptueux. L’écriture, la mise en scène, le gameplay, etc. Je me suis régalé, à chaque seconde. L’étrange sensation de désœuvrement qui a suivi s’estompe lentement.
  • Je lis Des rives, Voyage dans l’estuaire de la Loire de Guy-Pierre Chomette et Franck Tomps. J’y vais très lentement, c’est bien.
  • Je viens de relancer XCOM 2… Mais que je suis con, parfois. Je m’épuise…
  • Je ne fais plus assez de vélo (outre mes trajets quotidiens, j’entends) mais j’y travaille. Il y a du mieux. Et ça fait du bien.Je pédale à gogo (enfin, à mon niveau de mémé, hein). La régalade. Avec l’automne et l’hiver, le rythme retombe un peu. Et les kilos en trop reviennent. Mais l’été a été formidable.

C’est quoi une page /now?