|||

Voyage, voyage

De près comme de loin

De loin : Carnet de correspondante

Un nom à coucher dehors. Vlahovic, c’est le nom de famille de Marine. Correspondante en Palestine pendant trois ans pour Radio France.

Correspondante. Pas envoyée spéciale. Marine commence par expliquer ce détail avant de vider son sac : les premiers sont pigistes — payés à la tâche — à l’autre bout du monde, se démerdent comme ils peuvent pour se loger, bouffer et survivre; les seconds sont des expat’, calés bien au chaud dans des appart’ cosy et voyageant tout frais payés en plus du salaire.

Marine a enregistré tout le temps. Ses reportages au ton de voix monocorde et tout le reste : ses pétages de câble, coincée derrière son volant à un checkpoint, ses soirées folles dans la night palestinienne, sa logeuse qui l’a dans le nez ou ses plans cul et leur drague foireuse.

La sensation de vivre son quotidien, sa précarité, ses grosses flippes, ses moments de solitude et tout le reste est un panard absolu.

Le résultat déboîte.

De près : Tout fout le camp

Au bonheur des langues. Le voyage se passe d’abord dans le temps, en confrontant la langue des jeunes d’hier aux oreilles de celles et ceux d’aujourd’hui. Puis les linguistes se mêlent à la conversation ; l’argot aussi, avec des archives d’Arletty, de Coluche ou de Renaud montrant leur travail d’appropriation d’une certaine façon de parler pour le diffuser au plus grand nombre.

Le voyage se poursuit dans l’espace, en banlieue et pas en banlieue. Un certain vocabulaire va et vient naturellement pour certains, est adopté passivement par d’autres, par mimétisme ou conformisme.

Il est question de nostalgie, de classes, de déterminisme social, de ségrégation spatiale, d’inventivité, de jeunisme. Entre autres. Il est question de quelque chose qui n’existe pas et qui est pourtant bien vivant, qui évolue, qui circule, qui cantonne autant qu’il définit ou qu’il singularise : le langage.

C’est passionnant et dense.

m'écrire
Pour recevoir les nouveaux billets par missive électronique,
LA SUITE Loire à vélo • L’intégrale et les bisous Scam for ever
DERNIÈRES BRICOLES Bill Cunningham Everything in its right place Chambre avec vues • #4 Jamais, Ô grand jamais Le processus La liste Chambre avec vues • #3 Vélo Francette • Intégrale, bisous et playlist Vélo Francette • 8 • Après et après Vélo Francette • 7 • La lutte et l’apaisement Vélo Francette • 6 • Être à côté et se perdre Vélo Francette • 5 • Un adieu et des retrouvailles Vélo Francette • 4 • De la douceur et un bouton de chemisier Vélo Francette • 3 • Un souffle et une rivière Vélo Francette • 2 • Rien d’autre que vos pensées Vélo Francette • 1 • Une fenêtre sur le monde Un goût dans la bouche Chambre avec vues • #2 Mémé pédale It feels like summer Dépêche, c’est mort Tampons vulgaires Quand vient la nuit Chambre avec vues • #1 La gueule de l’emploi Le monde est plat Un bestiaire de l’Anthropocène L’expérience du web Vous êtes sur internet Un fil ténu Le monde d’après