|||

Back in the blog

Les blogs, c’était mieux avant. C’est donc le bon moment pour en refaire un.

Point zéro

Si l’on s’en tient au Whois, poirpom.com a été déposé le 4 juin 2006 à 23h53. Les souvenirs que j’ai de ma vie à cette époque-là: j’étais noctambule (au boulot comme dans la vie), je cherchais à occuper mes nuits (de repos et certaines de travail).

Je tairai les détails sur l’origine du nom ou les raisons d’être de ce blog — ça n’a aucun intérêt. Un coucou à mon copain Motay s’impose ici cependant: bisou.

À propos 1

Pour retrouver la mémoire, Wayback Machine s’est révélé l’outil idéal.

Une image, dans le bandeau supérieur du site, accueillait les visiteurs sur la première version du site. Un cliché de Zena Holloway, spécialisée dans les prises de vue sous l’eau (c’est toujours le cas aujourd’hui).

ET KESS TU VAS FAIRE?ET KESS TU VAS FAIRE?

Le tout premier billet, en date du 19 juin 2006, se résumait à:

Bonjour et bienvenue sur Poirpom.
Pour en savoir plus sur ce blog et ses rubriques (présentes et à venir), lisez l’à propos.

Le dit à propos était plus généreux:

Le postulat de départ est d’une banalité déconcertante : parler de ce que nous aimons, de ce qui nous amuse.
Être surpris en apprenant. En découvrant. En s’intéressant.
Et l’actualité n’est pas nécessairement un critère pour cela. Pas tout le temps.
Poirpom est né de la curiosité, de l’enthousiasme des membres de sa rédaction intergalactique pour tout ce qui nourrit les yeux et les oreilles. Les esprits.
Tout ce à quoi il est fait référence dans ces pages a du goût. Mais ça n’engage que Poirpom.
Le contenu semblera désordonné à certains. Chaotique.
Ces termes sont remplacés ici par éclectisme”. Du grec eklegein, choisir.
Ce ne sont ici que les balbutiements, les premiers pas maladroits mais plein d’espoir de cette entité polymorphe. Aux contours encore flous mais aux battements de coeur bien présents.

Ferme ta bouche

Trois remarques à la lecture de ces lignes d’un autre temps:

  1. «Du grec eklegein, choisir»… Nan mais ferme ta bouche, steuplé. 🙄
  2. «La rédaction intergalactique» était une seule personne, évidemment. Mais personne n’était dupe: amis et connaissances étaient (et sont encore) les principaux lecteurs et principales lectrices. Certain•e•s sont des fidèles de longue date. Ici aussi, une dédicace s’impose: bisou.
  3. À quelques maladresses de langage près, rien n’a changé. J’avais envie: d’écrire (pour le plaisir de l’exercice), et de partager des bricoles. 95% du temps, je grimace en relisant ce que j’écris (je ne parle même pas des coquilles). 100% du temps, je repars à la charge malgré tout.

Certaines choses ont changé malgré tout:

  • les outils, évidemment: une palette variée a propulsé ce site les premières années (RapidWeaver, Tumblr, Postagon, Wordpress (sans blog), Medium.com), puis le format infolettre a pris le relais (avec Revue, Mailchimp ou encore Buttondown). J’ai tout embrassé avec avidité, certains apprentissages durant mes nuits de bidouille en amateur me permettent aujourd’hui de bosser au quotidien, donc de bouffer. Ça valait le coup.
  • les réseaux sociaux: ce qui balbutiait en 2006 a pris des proportions dramatiques depuis. Curieux de tout, j’ai essayé beaucoup. Mais tout m’ennuie. Aujourd’hui, j’utilise les réseaux sociaux quand je suis payé pour (c’est une partie de mon travail).

À propos 2

  • Si vous voulez en savoir un peu plus sur l’auteur de ces lignes et ce site, l’à propos porte bien sons nom (respectons les traditions).
  • Des archives sont à disposition. J’ai importé quelques articles publiés précédemment sur Medium.com ou ailleurs, pour étoffer ces pages dès le (nouveau) départ. Des chroniques de tournage, quelques longs formats, des articles…
  • Il y a même une infolettre et un flux RSS pour celles et ceux qui apprécient d’être informé•e•s des nouveautés publiées.

À très vite. Bisou.

— Poirpom

Partager

Si l'envie vous prend d'engager la conversation, parlez avec vos doigts :)

Autre bricole Juvénile Prospérité Happy web year
Dernières bricoles Le web est un lieu Homo disparitus Foyer doux foyer Du court et du bon Rouler des mécaniques Oh, vous, les jolies choses Dans le game Business et climat sont sur un bateau 9 yeux pour voir le monde Happy web year Back in the blog Juvénile Prospérité Esthétique du raccord Splendide pampa chinoise Sales gueules Fruit suspendu 2/2: La légende Fruit suspendu 1/2: La petite histoire Nous choisissons la haine Lucy in the Sky with Diamonds Les lumières de Pablo Une chose importante Musique en images 3 Musique en images 2 Musique en images 1 Lady Jpeg 6/6 | Épilogue Lady Jpeg 5/6 | Suceurs de pouce Lady Jpeg 4/6 | La party Lady Jpeg 3/6 | Les pyjamas Lady Jpeg 2/6 | Dirty dancing Lady Jpeg 1/6 | Prologue Lost in Clairvaux - 11 - Où la torture est un job à plein temps