|||

Journal d’un charlot • L’intégrale

Journal de bord d’Errance, 1er court-métrage de Peter Dourountzis

Journal de bord d’Errance, 1er court-métrage de Peter Dourountzis. Neuf jours de tournage en février 2014. Pitt, Polo, JP, une Dream Team et des figurants. Mais aussi des poulets, de la crotte en chocolat, une SEAT Ibiza, un bus, un scooter du désert… Bref: du lourd.

En quelques lignes

Le tournage est calé entre le 10 et le 20 février 2014 (tu passeras ?).

Quinze ans d’amitié. En trois mots: une longue conversation. Débutée dans un vieux troquet du XVème arrondissement tenu par un sympathique couple de Portugais. Sur la table dans le coin de la véranda, en rentrant, à droite. Rillettes-cornichons-café-verre-d’eau pour seul repas pendant deux ans. Quinze ans de paluche sur le cinoche, les jeux vidéo ou n’importe quelle autre bricole qui pouvait contenir une once de bonne idée ou un océan de talent. Quinze ans de barres de rire à s’en décoller le plexus et le mec s’excuse presque (entre parenthèses) de poser une question dont la réponse est une évidence. C’est beau, la pudeur entre potes.

Si tu peux prendre des tofs en plus, ce serait super.

Deux missives plus tard, les vacances sentent bon. All Access sur un plateau de cinéma. Appareil photo et prise de notes mentale tolérés. Ça fleure bon le braquage de banque.

Toutes les chroniques









pourboire
papoter
Pour recevoir les nouveaux billets par missive électronique,
LA SUITE Journal d’un charlot • 9/9 • Ivresse de la nuit Access All Areas
DERNIÈRES BRICOLES Sur les murs du web #5 Restricted Areas Sur les murs du web #4 Sur la platine #3 Sur les murs du web #3 Notion catalogue Sur les murs du web #2 Sur la platine #2 Sur les murs du web #1 Une lumière dans la nuit Sur la platine #1 Se soulever Est-ce que tu le sens ? Horse around À l’angle La p’tite histoire des coquelicots · 2/2 La p’tite histoire des coquelicots · 1/2 ’Murica Cinéaste, sur cinéaste devant cinéaste Point à la Ligne Délit de sale gueule Nantes → Saint-Brévin → Pornic Inland Empire Ne pas vraiment mourir, et recommencer Résal social Nul part C’est la santé L’intimité, au rapport! Tout doit disparaître Adolescences Le so(i)n d’Amon pour la bidouille